AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

;Partagez | 
 

 hedwige - Cherchez au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l’êtes déjà.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❈ MESSAGES :
85
❈ ARRIVEE :
15/12/2016
❈ AVATAR :
Eddie Redmayne
❈ CREDITS :
bazzart (avatar), tumblr (gif)
❈ AGE :
vingt-huit années se sont écoulées à Londres, vingt-huit années marquées par la guerre et la douleur
❈ ALLEGEANCE :
il ne connait pas bien narnia et à dire vrai, il ne sait pas du tout où il va.
❈ LOCALISATION :
à narnia.
avatar
Humain - nouvel arrivant
MessageSujet: hedwige - Cherchez au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l’êtes déjà.    Dim 18 Déc - 22:04


 
NON NE T'ENFUIE PAS, JE T'EN PRIE, RESTE AVEC MOI.

 
Le vent était glacial et l’attaquait de front. Alexander tenta de remontre le manteau qu’il avait gardé de Londres contre lui mais rien à faire, il claquait encore des dents. Si il avait su l’aventure qu’il allait vivre, il se serait couvert plus chaudement. Orion lui avait proposé une veste typique de narnia qu’il avait gentiment refuser. Il ne voulait pas abuser de la sympathie du centaure et il souhaitait de se débrouiller par ses propres moyens.

Narnia était un beau lieu. Magnifique même. Il appréciait la neige qui tombait sur les arbres et aimait sentir la nature sous ses bottes. Il faisait un peu trop froid à son goût mais Orion lui avait si bien expliqué. Cette Reine Blanche qu’il n’osait pas nommer et ne donner aucun détail pour qu’Alexander choisisse lui-même son camp,  avait infligé tout ça à la terre. Il aimait beaucoup la neige lorsqu’elle tombait à Londres, mais elle restait éphémère. Apprécierait-il une vie avec du blanc à perte de vue ? Il n’en était pas certain. Il continua sa marche, le centaure étant parti découvrir l’autre coté des bois. Il n’était pas rare que les deux amis se séparent. Histoire de découvrir chacun une autre partie de narnia. Souvent Alexander se demandait ce que faisait Orion seul de son coté. Il supposait qu’Orion se posait la même question à son égard. Il soupira, tentant d’avancer du mieux qu’il pouvait. Il savait qu’il approchait de la frontière de narnia avec Archenland. Orion lui avait parlé de ce beau pays dans lequel, apparemment, il serait bien accueilli, qu’importe sa différence. Alexander n’était pas encore certain de son choix. Il voulait voir du pays, découvrir le monde avant qu’il ne soit trop tard. Il souhaitait en apprendre d’avantage sur les contrées, et les plantes, les grimoires et la guerre.  Et puis, il n’était pas dupe. Le temps lui était certainement compté.

Il soupira une nouvelle fois en passant une main dans ses cheveux. Etirant son dos, il se rendit alors compte qu’il n’avait pas dormi sur un bon lit depuis longtemps. La sensation de l’oreiller en coton lui manquait. Il réfléchit à une manière d’importer une nouvelle création à narnia lorsqu’il fut bousculé. Il ne comprit pas immédiatement ce qui se passait, mais se retrouvant rapidement les fesses à terre. Secouant la tête, il se remit rapidement sur ses pieds et découvrit la plus belle chose face à lui. Orion l’avait prévenue. D’étranges créatures vivaient à Narnia. Il n’avait jamais spécifié l’existence d’ange. Orion avait sûrement voulu garder ce secret pour lui mais malheureusement c’était Alexander qui l’avait bousculé, elle, la belle angel.

Il remarqua ses yeux ébahi, trop grand pour son visage, sa chevelure emmêlée et les traces de salissures sur sa peau. Pourtant, elle restait la plus belle chose qu’il avait pu voir depuis toute sa vie. Elle semblait terrifiée et lui qui l’a dévisageait ainsi devait lui faire encore plus peur. Il mit ses mains en avant, tentant de lui faire comprendre qu’il ne lui ferait pas de mal. « Ne vous envolez pas. Je… Je ne veux pas vous blessez. » Il ne reconnut pas sa propre voix, trop faible, comme un murmure. Il voulu s’approcher d’elle, mais s’imaginant qu’elle pourrait s’envoler avec ses ailes blanches, il s’arrêta dans son propre mouvement. Il ne voulait pas qu’elle fuit. « Vous êtes… un ange ? Chez moi, on ne vous croise pas à tous les coins de rue. »


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
192
❈ ARRIVEE :
08/12/2016
❈ AVATAR :
Lily James
❈ CREDITS :
STARFIRE
❈ AGE :
Étant une fée, Hed' a une apparence d'une jeunesse épanouie. Pourtant, elle a atteint tout récemment la cinquantaine équivalent à la fin de l'adolescence chez les humains, le commun des mortels.
❈ ALLEGEANCE :
La jeune femme est corps et âme envers Narnia, Aslan, les Pevensie, le Roi Caspian X et les Narniens. Elle croit en eux, ils ont toujours vaincu contre le mal, les envahisseurs. Elle tarde de les retrouver, son monde, son peuple, ses racines.
❈ LOCALISATION :
Entraîné de force dans les Îles Solitaires, elle y est prisonnière. Elle voyage d'une île à l'autre, passant d'une tavernes à une autre au gré des contrats de son « propriétaire ».
avatar
fée
MessageSujet: Re: hedwige - Cherchez au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l’êtes déjà.    Mar 10 Jan - 20:29

Chercher au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l'êtes déjà

Alexander & Hedwige


Fuir. Déguerpir, Détaler. S'échapper. S'évader. Il fallait qu'elle aille le plus loin possible, aussi éloigner qu'elle le pouvait, ne surtout pas regarder en arrière, seulement avancer droit devant elle.

La jeune fée avait faussée compagnie à l'homme qui la possédait comme un objet, comme une esclave. Il avait des papiers, légalement, aux yeux de la lois, elle lui appartenait, elle était sienne. Elle devait lui obéir, faire tout ce qu'il lui ordonnait, le suivre où qu'il allait. Elle n'était qu'une pantain, un poupée qu'il pouvait manipuler comme bon lui semblait. Il pouvait lui faire du mal, personne ne s'en soucierait. Il la terrifiait, l'effrayait.

Elle avait réussit à partir de l'établissement où l'homme la maintenait prisonnière actuellement. Elle avait profiter du départ éminent et de la confusion de ce dernier pour disparaître. L'homme voyageait beaucoup avec elle et les dizaines d'autres jeunes femmes qui s'avéraient être des prostituées. Il suivait l'immigration la plus croissante dans les contrées pour s'assurer toujours plus de clients et, sans aucun doute, davantage d'argent. Quel chance elle avait de ne pas devoir coucher avec des hommes pour être nourrit et loger. Au lieu de cela, elle devait simplement danser... Danser pour démontrer milles et unes promesses. Plaisirs, abondances, innocences, souffrances... Selon les goût, les désir les plus profond. Autrement dit, elle n'était qu'une annonce explicite.

Elle avait embarquée sur le premier navire ayant pour destination le pays de Narnia. Elle était donc arrivé à Narnia sans encombre, sans problèmes apparants, malgré sa grande nervosité et son anxiété palpable. Cependant, elle n'avait plus la notion du temps et il y avait déjà quelques jours que les recherches pour la retrouver avaient commencer, les informations ayant traversé les océans par le même moyen de transport qu'elle. Ainsi, alors qu'elle s'aventurait dans la forêt pour s'y réfugier et trouver par la même occasion le camp dont tous les rebelles parlaient discrètement, une patrouille tomba sur elle. Surprise, elle avait tenter de les éviter, mais devant l'évidence que cela ne semblait lui être possible, elle opta pour la timidité et la gentillesse. Malheureusement, l'un des hommes vit une certaine ressemblance avec l'apparence communiquée de la fée disparut.

Elle courait donc à perdre haleine, ses jambes lui faisant mal, son souffle étant saccadée. La forêt lui était favorable, la jeune femme la connaissait depuis tellement longtemps, depuis sa naissance pour être plus précise et elle l'appréciait à sa juste valeur. Toute deux, la nature et elle, se respectait. C'était peut-être pour cette raison qu'elle n'était pas entravée dans sa course. Les branches ne la griffaient pas et ne s'accrochaient pas à ses vêtements, les buissons semblaient lui céder le passages pour ne pas qu'elle trébuchent, la végétation lui offrait son épaisse herbe et lichen pour ne pas qu'elle ne se transperce la fine peau de ses pieds nus.
La seule chose que la forêt ne pouvait lui éviter ou l'en avertir était la présence d'une personne. Dans sa précipitation, sa course folle et sa frayeur, la belle ange en question s'effondra. Sonner et secouer, la jolie ange regarda l'homme en face d'elle avec surprise. Ses cheveux étaients effectivement emmêlés par les nombreux jour en mer et ses mésavenures dernières. Ses vêtements n'étaient pas déchirés, mais était sales, tachés de boue et empestant l'eau salée et le poisson. Et sa peau, habituellement si douce, délicate et claire, était assombrit par la terre, la cendre et même les marques d'échardes qui guériraient sans laisser de cicatrices. Et puis, finalement, ses ailes qui était une partie d'elle-même. Elles étaient transparantes, dénuées de couleurs, légèrement diaphane. L'étoile bleu lui avait permit de les cacher aux yeux de tous, cela la protégeait comme toutes les autres créatures de Narnia, mais cela avait pour conséquence qu'Hedwige ne pouvait utiliser ses ailes plus d'un quart ou une demi-heure. Elle les avait fait apparaître en espérant pouvoir battre des ailes, s'élever dans les aires, être haut dans le ciel et inaccessible de la patrouille qui la poursuivait. Ainsi, elle les fit rapidement disparaître devant l'homme qu'elle avait bousculée.

« Ne vous envolez pas. Je… Je ne veux pas vous blessez. »

Elle retint sa respiration. Son interlocuteur voulut d'abord s'approcher d'elle, mais il se ravisa.

« Vous êtes… un ange ? Chez moi, on ne vous croise pas à tous les coins de rue. »

Elle cligna plusieurs fois des yeux, attentive aux moindre bruits de la patrouille qui trahirait leur approche, mais il n'y avait rien pour le moment, aucun son. Elle ramena ses jambes près d'elle doucement, gracieusement et secoua finalement la tête lentement.

« Qu'est-ce qu'un ange? »

Il y avait tellement de créatures à Narnia qu'il était possible que certaines d'entre lui soit inconnue. Par contre, il y avait dans sa voie quelque chose qu'elle trouva intriguant.

« D'où venez-vous? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

hedwige - Cherchez au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l’êtes déjà.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gabriel - Cherchez au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l’êtes déjà.
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» A l'eau ! Fuite à fond de cale !
» Fond d'écran.
» . la vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vie pas à fond .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-