AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

;Partagez | 
 

 Nothing will be as before [Ninray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❈ MESSAGES :
174
❈ ARRIVEE :
16/12/2016
❈ AVATAR :
Alexandra Dowling
❈ CREDITS :
Zuz's & Ystananas
❈ AGE :
25 ans
❈ ALLEGEANCE :
Pour la liberté
❈ LOCALISATION :
Tashbaan
avatar
humain
MessageSujet: Nothing will be as before [Ninray]   Dim 18 Déc - 23:52


Reyna

ft. Ninian

Chapitre 1
Je tiens fermement la main de mon jeune fils d'une de mes mains, celle de libre tient un sac contenant quelques effets. Dans celui-là, j'ai quelques pièces de monnaie ainsi que des provisions.  Ensuite, sur moi, j'ai ma dague cachée. En effet, elle est retenue par une jarretière. Je soupire doucement, je devais avoir cette arme au cas où. Comment pourrais-je défendre mon fils si je n'avais pas d'arme ? Non, je ne pourrais pas le faire. De plus, une dague est un objet si petit qu'on peut cacher n'importe où. En revanche, je dois être précise dans mes actions si je dois tuer un adversaire. Je dois être au plus près de ce dernier pour lui donner ce coup fatal. Celui où sa vie prendra fin. Je respire. Je regarde mon fils, nous commençons à monter les escaliers pour sortir des cabines.
Ensuite, nous continuons de marcher. Je vois une queue de personne qui se dirige vers la sortie. En effet, avec Aiden, nous avons eu une chance que ce bateau acceptait des passagers en plus. Pour que le capitaine nous permet de naviguer avec eux, j'ai dû faire la cuisine et soigner quelques malades. Connaître quelques plantes m'aide à survivre. De plus, cet art de guérir les gens vient de ma défunte mère. Grâce à elle, je reconnais facilement les maladies ainsi que les plantes que je dois guérir. Si je veux subvenir aux besoins de mon fils et moi, je n’hésiterais pas à soigner des gens. Concernant le maniement des armes, j'attendrais d'avoir trouver un lieu où mon fils pourra être en sécurité mais pas avant. Je ne pourrais pas revêtir mon rôle de guerrière tant que mon précieux enfant n'est pas en sécurité. Cela peut durer des mois voir des années mais je trouverais ce lieu où cette Sorcière ne pourra pas causer du mal. Oui, il doit avoir un lieu où Jadis n'a pas de pouvoir. Sans doute à Narnia. Je m'humidifie mes lèvres. Je continue d'avancer avec Aiden. Ensuite, quelqu'un m'interpelle. Je me tourne de la direction de la personne qui m'appelle. Il s'agit du capitaine.

Capitaine – Puis-je vous voir en privée Lady Reyna ? Aiden peut venir.

Reyna – Oui, bien sûre.

Nous allons dans le bureau du capitaine. Il me présente une chaise, je m'assois. Aiden s'assoit sur mes genoux. Je me sens nerveuse devant cet homme. Il est d'une grande carrure, il a une barbe noire avec des cheveux poivre sel. De plus, il avait un œil caché par un bandeau. Ses hommes disaient qu'il avait perdu cet œil face à son ennemi juré, Jack.

Capitaine – Je voulais vous offrir votre salaire pour nous avoir fait la cuisine et d'avoir soigner certains patients.

Reyna – Je suis beaucoup touchée, je vous en remercie.

Capitaine – Ce n'est rien. De plus, combien de temps restez vous à Tashbaan ? Avez-vous de la famille ?

Reyna – Je l'ignore. J'ai beaucoup voyagé mais non, je ne sais pas si des membres de ma famille vit ici.

Capitaine – Et bien, si vous n'avez personne, je connais des personnes qui pourront vous héberger.

Il me donne les dernières informations et me donne une bourse remplie de quelques monnaies. Ensuite, nous serrons la main en guise d'adieu. Aiden et moi, nous partons par la suite. Nous sortons et nous quittons le navire. Nous sommes maintenant sur le quai. Je regarder mon fils. Avant de pouvoir partir de cette ville, je devais trouver un endroit pour pouvoir quelques jours et repartir. Mais si nous quittons rapidement cette ville, on pouvait éveiller les soupçons. Je devais jouer de la stratégie et broder une histoire. Je n'aime pas spécialement mentir mais je ne pouvais pas prendre le risque de me faire arrêter. Je devais penser à mon fils. En étant une mère, je dois penser d'abord à mon fils puis à moi. Je souris. Je repose mon regard maternel sur mon fils. Je ne regrette pas une seule seconde de l'avoir mis au monde. J'aurais préféré l’élever seule, d'être une femme mère mais son père avait préféré que nous soyons unis pour préserver les apparences. Je n'ai jamais vraiment compris Jensen. Il est un serpent vile. Pourtant, j'étais tomber amoureuse de lui mais maintenant … Il ne reste plus rien. Non, l'amour s'est changé peu à peu à une haine viscérale. Pourquoi ? Il a changé. Il n'est plus l'homme que j'avais aimé. Est-ce à cause de la présence de sa mère ? Peut-être. Toute façon, sa mère ne m'a jamais aimé. Non, elle voulait une femme de haut lignage pour son précieux fils. Selon elle, j'avais des manières qui laisse à désirer. Je n'étais jamais bien pour Jensen. Ensuite, elle n'aime pas la façon dont j'élève mon fils … Que dire de plus sur cette affreuse belle-mère ? Elle n'appréciait pas les bijoux que m'offrait son fils … Enfin, pour ma part, je n'aimais pas ces choses. Je ne voulais pas être couverte de ces derniers. Ils ne me représentaient pas. Avec eux, je n'étais pas moi. Je n'ai jamais aimer posséder des bijoux sauf ceux que j'avais avant d'enter en Orphelinat. Je soupire. Je suis contente de ne plus être avec Jensen, vivre encore avec lui aurait été un véritable enfer mais je serais restée pour mon fils. De plus, si Jensen ne m'avait pas chassé, j'aurais pu le voir, lui. Qui ? Une personne qui a su transformer ma vie. Je me souviendrais toujours de ma rencontre avec Ninian .
Nous continuons de marcher, je repense à Ninian. Je ne pourrais jamais le revoir. En me demandant de quitter la contrée d'Archeland, mon exécrable époux m'a condamné à un avenir où il n'aura pas Ninian. Que je ressentais pour lui ? Je l'ignore. Mais sa présence ne me laisse pas indifférente. Je ne sais pas pourquoi je sens le feu me parcourir mon corps, comme si ce feu ne pouvait pas s'éteindre. Non, c'est un feu brûlant que je ne peux pas éteindre. Et pourtant, je dois l'éteindre. Après tout, je ne pense pas que je pourrais le revoir …  Je soupire. Je continue de garder la main de mon fils précieusement dans mes mains.
Soudain, un homme se rapproche de moi. Il était très âgé, il me regarde comme si on regardait une friandise. J'ai horreur de ce regard, généralement, ça voulait dire qu'il désirait qu'une chose : moi. Et je n'avais pas envie d'être sienne. Cet homme continue de s'approcher et caresse mon bras.

Homme – Tu sens bon, jolie fille. Une fille comme toi pourrait apporter tant de plaisir.

Je déglutit, je frémit de dégoût. Je vois quelqu'un arriver dans ma direction. C'est lui. Ninian. Je regarde l'homme puis Ninian. Et une idée naquit en moi. Je me rapproche de Ninian et je finis par l'embrasser. Ce geste est sans doute trop stupide, trop imprévisible mais j'avais besoin qu'il se prenne au jeu. Je me tourne en direction du monsieur.

Reyna – Je suis désolée Monsieur, mais le seul plaisir que je donnerais, c'est à mon époux.Je souris à Ninian. Je me recule de quelques pas. Mon cher époux, je suis si heureuse de vous retrouver.

Je ne savais pas quoi rajouter de plus. J'espère juste que Ninian joue le jeu, rien que pour cette fois. De plus, je ne voulais pas qui me tienne rigueur de ce baiser. Je pose mon regard sur l'homme âgé.

Homme – Et bien, monsieur, vous ne devrez pas laisser une si jolie femme dans la rue. Quelqu'un pourrait vous la prendre. Il finit par me mettre une claque à mon derrière.

Je ne dis rien mais j'avais bien envie de le cogner. L'importun disparu aussitôt après. Je me retrouve seule face à mon passé. Je regarde Ninian.

Reyna – Désolée … Finis-je par dire.


Reyna ❧ [i]Nothing will be as before
[i](c) black.pineapple

_________________

❥ Reyna Dreis
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
35
❈ ARRIVEE :
17/12/2016
❈ AVATAR :
Sam Heughan
❈ CREDITS :
Sweetie Plum (avatar) / BesidetheCrocodile (signature)
❈ AGE :
Trente-deux ans en apparence mais plusieurs siècles en réalité. Sa flamme est revenue lorsque la magie a refait surface dans les contrées. Il fut ainsi réveillé de son long sommeil.
❈ ALLEGEANCE :
Esprit incandescent sublimé par les lumières d'Aslan et les étincelles de la révolte. Ancien lieutenant de Jadis sur le chemin de la rédemption. Attachement envers Archenland qui l'a accueilli.
❈ LOCALISATION :
Forêt des Esprits, Anvard ou bien sur les routes.
avatar
Esprit du feu
MessageSujet: Re: Nothing will be as before [Ninray]   Mar 20 Déc - 13:04



Nothing will be as before

Ninian ft. Reyna



Sise sur son île du delta de la rivière Calormen, Tashbaan révélait enfin sa beauté à mes yeux. Ceinte par de grandes murailles, cette cité était connue dans toutes les contrées pour son opulence tapageuse et sa puissance. Capitale se voulant véritable vitrine de la grandeur du Tisroc de l'Empire Calormène. Partant d'Archenland, de la forêt des esprits plus précisément, j'avais décidé d’emprunter la voie terrestre pour rallier Tashbaan. La traversée du grand désert séparant ce royaume du cœur de Calormen avait duré trois semaines. De longs jours passés à arpenter les dunes de sable en direction du Sud. Afin d'effectuer mes trajets dans les meilleures conditions, j'avais mes proposé mes services à une caravane de marchands. Je les protégeai des bandits et autres brigands du désert, et en échange j'avais le gîte et le couvert. Depuis le retour de Jadis, le soleil avait un peu perdu de son éclat sur ces terres, mais demeurait encore brûlant. Pour ma part, je ne ressentais aucune gêne face à la chaleur. C'était l'avantage d'être un esprit du feu. Ces températures n'étaient rien comparé à la fournaise à l'oeuvre dans mon volcan natal. Bien entendu je ne montrais en aucun cas mes pouvoirs à mes compagnons de route, il s'agissait de rester prudent. Les tempêtes de sable étaient aussi plus fréquentes, mais elles avaient l'avantage de pimenter ce voyage en somme un peu monotone. Le sable à perte de vue... Je dus aussi repousser les tentatives des brigands de s'emparer de la marchandise transportée par le convoi. Ils n'attaquèrent que deux fois avant de se résoudre à abandonner cette entreprise vaine et perdue d'avance. C'est une fois arrivé en vue de la ville que je pris congé des marchands pour traverser seul le pont enjambant le cours de la rivière en direction des premiers faubourgs.

Je ne perdais pas de vue la mission que je m'étais fixé en me rendant à Calormen. Je souhaitais estimer et me faire une idée de l'emprise de Jadis et de ses sbires sur ces territoires. En théorie, Calormen a conservé une forme d'indépendance. C'est d'ailleurs par pur intérêt que ces opportunistes de calormènes ont choisi de rallier les rangs de la sorcière. Décision dont ils s'en mordraient les doigts par la suite, j'en étais convaincu. Après tout j'en avais fait la douloureuse expérience moi-même. L'avantage que j'avais, c'est que je connaissais les méthodes des agents de Jadis. En tant que lieutenant de la sorcière, j'avais mené à bien de nombreuses missions. Ce passé me hantait toujours mais il était à présent derrière moi, dans mes souvenirs. Je faisais tout pour rester concentré sur l'avenir.
Je n'avais pas encore décidé si j'allais directement repartir vers le Nord après avoir mené à bien ce que je souhaitais faire à Tashbaan ou bien si visiterais encore un peu Calormen. J'étais désormais libre de vivre au jour le jours, de faire ce qui me plaisais tout en servant la cause d'Aslan. J'avais l'impression d'avoir retrouver la liberté de ma jeunesse, et ça faisait un bien fou ! Même si mon nouveau corps offrait moins de possibilités que l'ancien...
En passant les portes de la cité, je me dis que je n'étais pas forcément seul dans mon combat. Il y avait certainement des personnes à Tashbaan qui n'approuvaient pas la récente alliance avec la sorcière. Je me devais de les trouver, puis de les mettre en relation. C'est la façon la plus basique pour former un réseau fidèle à la cause. Et la rébellion en aurait besoin partout, dans toutes les contrées.

J'étais en train d'observer d'un œil curieux les échoppes de commerçant lorsque soudain je la vis au loin. Enfin je crus la reconnaître sur le coup. Sans réfléchir, je m'avançai à grand pas. Pas de doute, c'était Reyna. Elle tenait la main de son jeune fils Aiden, arrêtée après s'être fait abordée par un vieillard. La lueur vicieuse dans les yeux du vieux croûton me déplut immédiatement. Mes craintes se révélèrent fondées lorsque l’importun caressa le bras de Reyna. Une fois arrivé à leur hauteur, la jeune femme me vit enfin. Je pouvais presque entendre les rouages de sa cervelle carburer à vive allure pour trouver une échappatoire à cette situation.
Et avant que je pus demander ce qu'il se passait, elle se jeta dans mes bras et m'embrassa. J’accueillis ce baiser avec surprise même si je compris vite ce qu'elle voulait faire. Instinctivement je ne fis rien pour la repousser, et nos lèvres se caressèrent quelques instants dans une étreinte. Mon rythme cardiaque monta en flèche. Reyna me présenta ensuite comme son mari. Moi encore sous le choc je ne pus dire un mot.
Retrouvant peu à peu mes esprits, je fis face au vieil homme, m'intégrant dans ce nouveau rôle. Mon visage pris un air menaçant. L'ancien s'accorda une dernière bravade en mettant une claque au derrière de Reyna. De mon côté j'explosais. « Hors de ma vue misérable ! Si je vous revois encore une fois sur notre chemin je vous arrache ce qu'il vous reste de dents ! » L'agresseur déguerpit. Je me retournai vers la jeune femme et son fils. Ma température corporelle était montée à un niveau bien supérieur à tout humain normal. Le visage sombre, le torse bombé et les poings serrés, je pouvais être intimidant. Je marmonnai encore quelques insultes bien senties en direction du vieillard avant que la chaleur ne retombe.
Reyna s'excusait. Reyna était désolée. Je ne lui adressai même pas un regard.
Je préférai plutôt me baisser en direction du petit Aiden. Mon visage abandonna son expression menaçante pour un sourire chaleureux. D'un geste joueur le lui ébouriffai les cheveux avec la main. « Hey bonhomme comment ça va ?  Mais c'est que tu as encore grandi depuis la dernière fois ! T'es un garçon sage hein ? Tu sais que je compte sur toi pour veiller sur ta maman... »
Je me relevai ensuite lentement en direction de la mère du garçon, que je dominai bientôt de toute ma hauteur. « Si je m'attendais à vous trouver ici ! Tashbaan est une ville enchanteresse par bien des aspects mais c'est aussi une cité qui peut se révéler dangereuse pour une femme seule et son enfant. Ce vieux pervers était une personne extrêmement sympathique à côté de la raclure qui sévit ici ! La ville doit grouiller d'agents de Jadis ! Où aviez-vous la tête en décidant de venir ici ? »
Je me rendis compte que sous le coup de l'énervement je m'étais approché très près d'elle. Troublé je me reculai d'un pas. Puis je soupirai. j'étais un peu dur avec elle...
Je plaçai ma main sur son épaule d'un geste qui se voulait rassurant, dans mes yeux une lueur amusée fit son apparition. « Je dois quand même reconnaître que vous savez vous montrer inventive. Dites-moi, vous avez des maris de substitution dans toutes les contrées ou il n'y a que moi ? »
J'avais parlé sur un ton léger et badin mais je réalisai que mes paroles pouvaient passer dans une certaine mesure pour du flirt. Décidément ce baiser impromptu m'avait troublé plus que je ne l'imaginais. Je me mordis les lèvres de manière nerveuse, lèvres qui touchaient les siennes il y a encore quelques instants... 

Code by Sleepy

_________________

Evil shall burn into an ocean of flames

Spirit of fire, my anger is flame, my heart is a beating volcano and my blood is burning lava. My sword was dedicated to darkness, now it belongs to Aslan's might and light. I will send the servants of evil where they belong : to the grave

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
174
❈ ARRIVEE :
16/12/2016
❈ AVATAR :
Alexandra Dowling
❈ CREDITS :
Zuz's & Ystananas
❈ AGE :
25 ans
❈ ALLEGEANCE :
Pour la liberté
❈ LOCALISATION :
Tashbaan
avatar
humain
MessageSujet: Re: Nothing will be as before [Ninray]   Mer 21 Déc - 11:27


Reyna

ft. Ninian

Chapitre 2

Pourquoi les hommes ont-ils ce regard lubrique sur nous, les femmes ? Pourquoi veulent-ils goûter le plaisir de chaire sur des femmes ? Leurs épouses, concubines ne leur suffisent plus ? Certains mâles veulent toujours plus … Ils veulent de la luxure et du plaisir. Je soupire. Ce sont les pensées qui circulent dans ma cervelle après que j'ai rencontré ce vieillard. Cet homme me voulait, et je ne le voulais pas.
Heureusement que grâce au rôle de Ninian a joué dans ma stratégie, l'homme ne reste pas longtemps dans les parages. Mon sauveur après la claque que j'ai reçu par l'infâme lui parle. Tandis qu'il le menace, je serre ma main dans celle de mon fils. Je voulais le rassurer. J'aurais préféré qu'il ne soit pas témoin des sévices de ce malhonnête homme. Ensuite, ce dernier fuit face à la menace de Ninian. Je me sens soulagée mais je m'excuse auprès de mon ami. Il n'aurait pas dû être mêlé à un jeu de rôle stupide.
Mon ami se baisse en direction de mon angelot, je regarde la scène avec tendresse. Ninian ébouriffe les cheveux de mon petit homme. Ce dernier se met à rire.

Ninian - Hey bonhomme comment ça va ?  Mais c'est que tu as encore grandi depuis la dernière fois ! T'es un garçon sage hein ? Tu sais que je compte sur toi pour veiller sur ta maman

Aiden – Bien et toi ? Toujours ! Il lui montre ces petits muscles.  Moi, chevalier de ma maman.

Je souris face à cette dernière phrase, je me penche vers mon fils et j'embrasse son crâne. J'observe Ninian. Par la suite, je me relève et je vois que Ninian nous domine par sa taille colossale.

Ninian -  Si je m'attendais à vous trouver ici ! Tashbaan est une ville enchanteresse par bien des aspects mais c'est aussi une cité qui peut se révéler dangereuse pour une femme seule et son enfant. Ce vieux pervers était une personne extrêmement sympathique à côté de la raclure qui sévit ici ! La ville doit grouiller d'agents de Jadis ! Où aviez-vous la tête en décidant de venir ici ?

Il est tout près de moi. Je frisonne. Je regarde mon fils puis je repose mon regard marin sur celui de Ninian. Que pourrais-je lui dire ? Certes, c'était dangereux mais rester sur les îles également. De plus, quand Aiden et moi, nous serons en sécurité. Je pourrais envoyer un message à Démésys et son fils. En effet, en partant des îles, je devais trouver un moyen pour que mes proches puissent trouver un refuge après que je sois partie. Il est naturel pour moi de les aider car ils ont fait de même. Mais pour cela, je devais être prudente et ne pas commettre d'impaire. Je  sens la main d'une personne sur mon épaule, je me tourne, il s'agit de Ninian. J'avale ma salive péniblement, c'est vrai qu'il avait raison que c'était dangereux d'aller ici …

Ninian - Je dois quand même reconnaître que vous savez vous montrer inventive. Dites-moi, vous avez des maris de substitution dans toutes les contrées ou il n'y a que moi ? 

Quand il prononce sa dernière réplique, j'ancre mon regard vers le sien. Avais-je d'autres maris ?  Non. Un sourire amusé naît sur mes lèvres rosées. Je le regarde quelques instants puis je me mordille les lèvres.

Reyna – Je dois vous avouer que vous êtes un privilégié Ninian. Dis-je d'une voix douce, concernant son prénom, il est prononcé d'une voix assez tendre. De plus, concernant votre rôle de vous faire passer pour mon époux, nous pouvons arrêter ? Je m’humidifie mes lèvres. Enfin sauf si vous voulez qu'on garde cette « couverture » seulement le temps de ce séjour ici.  Je baisse ma tête un instant, je respire doucement puis je la relève et je regarde Ninian. Est-ce que cela vous dérangerais de jouer ce rôle … Pendant le temps de ce séjour ? Demande-je doucement. Je me tais quelques secondes. Puis, je le rapproche de lui et je lui murmure au creux de ces oreilles. Je sais que c'est dangereux Ninian. Mais, il n'avait aucun bateau qui pouvait accoster ailleurs. Je serais prudente, je vous le promet. S'il faut mentir sur les raisons de mon passage, ici, je mentirais. Je me tais un instant. Je plonge mon regard vers le sien. Je ne pense pas que nous restons ici assez longtemps dis-je toujours dans un murmure. Je me recule de lui puis je pose mon regard sur Aiden.

Pendant mon échange avec Ninian, mon fils n'a pas parlé. Je me tourne vers mon enfant, je me baisse vers lui. Je lui caresse la joue.

Reyna – Tu veux faire quoi mon chéri ?

Aiden – Manger maman. Il se rapproche de Ninian. Tonton, toi manger avec nous ? Demande-t-il en lui tendant la main. Il s'avance vers Ninian.

Je regarde mon fils puis Ninian. Mon premier-né voue un culte à Ninian, il le considère comme un oncle. Je souris. Je voulais intervenir et dire à Aiden qu'on ne pouvait pas imposer un repas à Ninian comme cela. Je ne voulais pas que Ninian soit pris au piège par Aiden ou par moi, enfin, je ne veux pas qu'il se sente obliger de nous protéger car il nous apprécie.
Ensuite, le vent commence à souffleter à Tashbaan. Par son souffle, certains de mes cheveux se plaquent sur mon visage. Je regarde Ninian puis mon fils. Je souris. Aiden est toujours près de Ninian.


ReynaNothing will be as before
(c) black.pineapple

_________________

❥ Reyna Dreis
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nothing will be as before [Ninray]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nothing will be as before [Ninray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-