AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

;Partagez | 
 

 Open hands [Noctis & Reyna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❈ MESSAGES :
174
❈ ARRIVEE :
16/12/2016
❈ AVATAR :
Alexandra Dowling
❈ CREDITS :
Zuz's & Ystananas
❈ AGE :
25 ans
❈ ALLEGEANCE :
Pour la liberté
❈ LOCALISATION :
Tashbaan
avatar
humain
MessageSujet: Open hands [Noctis & Reyna]   Dim 22 Jan - 16:56


Reyna

ft. Noctis


chapitre 1
 J'ai peur. Oui, je suis terrifiée que les Calormens, ces brutes nous poursuivent. En effet, ils auraient pu découvrir les trois corps des individus qui sont morts. Je me demande par la même occasion si Noctis avait fait quelque chose de ces cadavres mais nous n'avons pas reparlé de ceci depuis mon réveil. Devrais-je le questionner ? Probablement, mais, je n'ai pas la force  d'évoquer ces durs moments. Pas maintenant, pas cette fois.
Je soupire dans mon coin, je regarde le paysage défiler. Toujours des dunes, quand quitterons-nous ces maudites de terres ? Je n'en savais rien. Mais, j'avais qu'une hâte quitter les contrées calormenes et être ailleurs. N'importe où … Du moment que je sois loin de ces gens. Pourquoi tant de haine pour eux ? Nous aurions pu mourir là-bas. Nous aurions pu être vendu pour être donné à cette sorcière. Donc oui, je ne les porte pas dans mon cœur et je n'ai pas envie de rester éternellement sur leurs terres désertiques. Je ferme les yeux, je laisse le vent me fouetter le visage.
Je pense également que bientôt je serais à Archeland. Une contrée de mon passé. Je pourrais être heureuse de retourner là-bas mais mon cruel époux ne sera pas heureux de me voir. En effet, la dernière fois que je l'ai vu, il m'a promis que s'il me revoyait, il me tuerait. Et moi ? Que ferais-je en le revoyant ? Je ne pense pas que je le laisserais en vie … Non, je ne pourrais pas lui pardonner ses gestes, ses paroles … Comment le pourrais-je ? Non, c'est difficile à pardonner.  
De plus, je ne pourrais pas retomber amoureuse. J'ai peur de l'amour, de ce sentiment qui nous rend vivant. Je ne veux pas que mon cœur se brise en milles morceaux encore une fois. Je ne me sens pas prête à aimer un homme. Le pourrais-je de nouveau ? Peut-être que oui, peut-être non. Devrais-je épouser un homme pour donner une figure paternelle à mon père ? J'épouserais un homme par amour, et non, par contrainte. Je ne veux pas d'un mariage sans amour, un mariage rempli de chimère, un mariage d'illusion. Non, je veux et je désire un mariage d'amour. Oui, je veux m'unir d'âme et de corps avec la personne que j'ai choisi.
Mais avant de parler de mariage, je veux connaître cet homme. Concernant ces défauts, je dirais que je ne pourrais pas supporter un homme qui soit un menteur ou un infidèle. De plus, je n'ai pas envie qu'il me maltraite moralement et physiquement. De même, j'aimerais qu'il soit travailleur. Hormis tout ceci, je ne vois rien d'autre à rajouter pour dresser le portrait de cet homme qui pourrait me rendre amoureuse de lui.  D'ailleurs, à quoi sert de dresser un portrait ?  Est-ce que c'est nécessaire de vouloir un homme d'une façon ou d'une autre ? Pas vraiment. On peut souhaiter que notre partenaire possède des attributs moraux comme physiques mais l'amour ne se commande pas.  Ce sentiment si particulier peut nous faire aimer un membre de notre parentèle, une personne de notre sexe, un membre d'une autre ethnie ou autre. Ce sentiment puissant, vibrant peut nous faire vivre un rêve idyllique ou au contraire, il peut nous détruire. Je ne pourrais pas supporter de vivre une relation basée sur la destruction.
Je soupire de nouveau, j'ouvre de nouveau les yeux après que le moyen de location soit arrêté. Je me demande pourquoi on est arrêté. Je regarde le paysage. Nous ne sommes plus à Calormen, c'est sûr.  Je cherche du regard Noctis, où est-il ? Je ne sais pas. Je ne l'avais pas entendu parler pendant cette étape du trajet. M'en voulait-il de ne pas lui parler ? Je ne sais pas. Je descends du chariot. Avant de partir, je veux savoir où se trouve mon fils Aiden. Puis, j'entends des petits bruits, des rires d'enfant.
Je marche puis je vois mon fils s'amuser dans l'herbe. Il cherche quelque chose. Je lui demande où est Noctis mais mon fils ne me prête aucune attention. Je continue de déambuler à quelque pas de mon fils, j’aperçois le début du fleuve. J'enlève mes chaussures puis ma robe. Il ne reste que ma tunique. Je m'avance prudemment du fleuve. Puis, je met les pieds. Je commence à nager prudemment puis j'entends un bruit derrière moi. J'ai peur. Peur de me noyer. Je panique.

Reyna – Noctis appelais-je pour qu'il vienne me sauver.

Où est-il ? Que faisait-il ? Je me met à pleurer tout en continuant à paniquer dans l'eau. Je suis une idiote. J'ai beau être une guerrière, j'aurais toujours des peurs … Des peurs qu'on ne peut pas contrôler.  


reynaopen hands
(c) black.pineapple

_________________

❥ Reyna Dreis
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
46
❈ ARRIVEE :
24/12/2016
❈ AVATAR :
Dylan O'Brien
❈ CREDITS :
Tumblr (Profil) ∷ Mad.Puppet (Signature) ∷ Riverside (Avatar)
❈ AGE :
Si l'homme ne lui accorde que vingt-quatre années d'existence, il y a de cela quelques décennies que l'esprit ne leur donne qu'une insignifiante importance.
❈ ALLEGEANCE :
Repose tout ses espoirs sur ceux qui firent, jadis, rayonnés Narnia. Dévoué corps et âme à la cause narnienne, aux valeurs qu'elle porte et représente dignement.
❈ LOCALISATION :
Noct aime se perdre dans l'austérité de la roche, la générosité du Zéphyr, la chaleur du rayonnement solaire que lui apporte le territoire d'Archenland.
avatar
Esprit de l'air
MessageSujet: Re: Open hands [Noctis & Reyna]   Dim 22 Jan - 22:09


Open Hands
Noctis and Reyna
Deux jours de fuite à travers ces plaines arides et chaudes. Deux jours sans échanger un regard, un mot. Deux jours sans fermer l’œil, se reposer à proprement parlé. Deux jours d’angoisse, à psychoter, jetant des œillades par dessus l'épaule, s'assurer de n'avoir aucun poursuivant aux trousses. Deux jours durant lesquels les nerfs étaient à l'épreuve, luttant contre des ennemis invisibles, fatigue et peur. Deux journées à contempler les vautours décrivant des arcs de cercle, attendant patiemment un dîner qui ne viendrait pas. Deux journées à vivre avec les fantômes de Tashbaan. Deux longs et interminables cycles, entre chaleur journalière et froidure nocturne, faim talonnant et soif intense.

Les vivres commençaient à manquer. Le désert s'étalaient sur des lieux, ne leur laissant que peu d'espoir de revoir les verdoyantes vallées narniennes, les hauts monts anvardiens. La précipitation, la hâte avaient sans doute induits Noctis dans la mauvaise direction. Cette crainte fut balayer par l'atmosphère plus respirable, l'air plus frais dansant autour de leur attelage de fortune. Leur cadence de croisière s’accélérait gentiment, les fers de Kingston chassant le sable. L'archenlandais laissa son cheval aux commandes, il connaissait le chemin des terres du Duc bien mieux que lui. Enjambée après enjambée, les montagnes se dessinaient enfin sur l'horizon, la forêt se peignait dans les roulis de la Flèche Coudée.

La caravane fit halte dans une petite clairière sous couvert d'arbres majestueux. Prenant garde à ne pas faire plus de bruit que nécessaire, il ôta l'attelage de son destrier, lui laissant ainsi plus de liberté. Le garçon passa sa main dans sa crinière tout en lui murmurant un merci franc à l'oreille. Il posa son attention sur les deux êtres à l'arrière de la charrette. Plongés aux pays des songes, l'esprit leur adjugeait encore un moment de répit. Il s'éloigna à pas feutré, les herbes hautes lui caressant les jambes. A bonne distance, à couvert des yeux indiscrets il lâcha prise, son corps plongeant le long d'un saule. Exténué, la tête au creux de ses paumes, les paupières fermées, Noctis se blâmait.

A demi recroquevillé, les muscles atrophiés par la fatigue, le visage vide, l'archenlandais se tenait, seul, contre le feuillu. Comment avait-il osé mettre Reyna et son fils en danger ? Comment arriverait-il à se regarder dans une glace après tout cela ?  Il n'en savait piètrement rien. Par dessus tout, outre son voyage imparfait à Tashbaan, leur altercation meurtrière, la blessure de la telmarine, un sentiment nouveau le perturbait, le rongeait. Pour le première fois de son existence, pour la toute première fois, il avait ressentis quelque chose d'étrange dont il ne pouvait donner une explication rationnelle. Était-ce cela d'éprouver de l'émoi pour quelqu'un auquel l'on tenait, ou était-ce tout autre chose ?

″ Noctis. ″ Son appel au secours brisait le silence, perçait les feuillage. Relevant la tête, l'esprit cherchait désespérément la provenance de ce cri. Fermement appuyé sur ses jambes, il se lançait dans une course effrénée dans l'espoir de rallier la clairière à laquelle il avait tourné le dos. Alerte, Noct analysait ce petit paradis sur Terre. Aiden se tenait droit comme un piquet sur les berges du fleuve. Sans tergiverser, sans même prendre le temps de s'alléger de ses vêtements, l'archenlandais se jetait dans les eaux douces de la Flèche Coudée. En quelques brasses, il rejoignait Reyna qui luttait à garder la tête hors de l'eau. Agrippe-toi à moi. Le garçon passait son bras libre sous les épaules de son amie. Noctis se battait pour ne pas être emporter par le courant si trompeur du fleuve. Il mit les forces qui lui restait dans ce combat contre la nature. Après une résistance acharnée, ils regagnaient tout deux le rivage sain et sauf. Défait, épuisé, trempé jusqu'aux os, embourbé dans la terre glaise, l'esprit fixait ce coin de ciel brossé par la cime des pins.

Emi Burton

_________________

winter is coming ✔
It doesn't matter, any of it, because the people we were before this mess - they don't even exist anymore. [...]  but what does matter is who we are, and what we do, right now. we are into this mess and we have to find a way out, together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
174
❈ ARRIVEE :
16/12/2016
❈ AVATAR :
Alexandra Dowling
❈ CREDITS :
Zuz's & Ystananas
❈ AGE :
25 ans
❈ ALLEGEANCE :
Pour la liberté
❈ LOCALISATION :
Tashbaan
avatar
humain
MessageSujet: Re: Open hands [Noctis & Reyna]   Lun 23 Jan - 19:16


Reyna

ft. Noctis


chapitre 2
En paniquant dans l'eau, divers problèmes apparaissent. En effet, je me pose plusieurs questions. Parmi ces dernières, je m'interroge si je vais mourir aujourd'hui. En effet, j'ai peur de mourir aujourd'hui. La raison de cette phobie vient du faite que je me débat dans l'eau et que je n'arrive pas à me calmer. Après tout, c'est idiot d'avoir eu peur de ce bruit, de ce son audible … Et pourtant, j'ai eu peur. Mes nerfs lâchent, ils ne peuvent plus supporter ces dures épreuves. J'ai besoin de paix et tranquillité. Mais pourrais-je me reposer quelques instants avant de retourner guerroyer pour une vie meilleure. Je ne pense pas. Il n'a pas de repos pour les braves. Jamais. Ensuite, l'autre question qui me travaille l'esprit est que j'ai peur que mon ami n'arrive pas à temps.
Puis, l'héro, mon sauveur prononce une phrase, une seule mais celle-ci me redonne l'espoir. Je m’agrippe à lui. Nous réussirons, nous retrouvons sur la terre ferme. Je respire puis je me tourne vers lui, puis je vais dans ses bras. J'avais besoin de ces bras protecteurs, de sa protection pour que j'aille mieux. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Je ne sais pas. Est-ce à cause des dernières événements ? Sans doute. Et puis … Est-ce mal de désirer d'être enlacer par un ami ? Je ne crois pas. Ce n'est pas comme si je voulais qu'il m'embrasse ou qu'il … Non. Je ne dois pas penser à ceci, c'est malsain.Je respire, je relève ma tête et je regarde Noctis. Et puis, j'ignore pourquoi je pose mes lèvres sur les siennes.
Puis, consciente de mon geste indécent, je me recule. Je me mordille les lèvres. Je tombe sur le sol après avoir fait quelques pas.

Reyna – Je … Désolée Noctis.

Je suis une idiote. Ce n'était pas la première fois que j'embrasse un autre homme que mon époux. Le premier homme que j'ai embrassé, c'était Ninian. Or, le contexte de ce baiser diffère. Oui, ce n'est pas pareil. J'ai embrassé Ninian car un vieillard me faisait des propositions lubriques et qu'en voyant Ninian, j'ai prétendu qu'il était mon époux. Et pour Noctis ? C'est … Non, je ne sais pas. C'est différent. Je me relève après avoir eu ses pensées.

Reyna – Je .. Pardon Noctis dis-je encore une fois. Je me met à pleurer. Tu crois qu'on peut se reposer quelques heures ? Lui demande-je  avec gentillesse.

Puis, je me tourne pour chercher du regard mon fils. Je le vis pas très loin de la scène. Avait-il vu mon baiser ? J'ai bien peur que oui. Mon précieux enfant se rapproche de nous, il vient vers moi, je m'agenouille devant lui. Dos à Noctis.

Aiden – Maman … J'ai faim. Dit-il après être venu dans mes bras. Il me regarde avec son regard d'enfant. Papa ?

Je souris. Je pense à son père. Comment allons-nous faire pour traverser Archeland sans que mon terrible et cruel époux soit au courant ? Je l'ignore. Je porte mon fils dans mes bras puis je me tourne vers mon ami, mon sauveur.

Reyna - Préparons le repas, tu veux faire quoi ? Murmurais-je en plongeant mon regard vers le sien.

Voulais-je être seule avec lui ? Désirais-je d'être près de lui ? Je ne pense pas que ce soit une bonne idée que lui et moi, nous soyons seuls. Non pas que je n'aime pas sa compagnie mais j'ai peur de ce qui peut se produire éventuellement. Qu'est-ce qui peut se produire ? Qu'est-ce qui peut être pire qu'un modeste et pieux baiser ? Autre chose ? Non, je ne pense pas que ça ira plus loin que ce geste si indécent. Et puis, il y a seulement de l'amitié entre Noctis et moi. Enfin, peut-on considérer que notre relation est amicale ? Pour moi, oui. Je m'humidifie mes lèvres puis j'observe Noctis. Je prie mentalement pour qu'il me pardonne de mon geste déplacé et que nous oublions cet accident.


reynaopen hands
(c) black.pineapple

_________________

❥ Reyna Dreis
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
46
❈ ARRIVEE :
24/12/2016
❈ AVATAR :
Dylan O'Brien
❈ CREDITS :
Tumblr (Profil) ∷ Mad.Puppet (Signature) ∷ Riverside (Avatar)
❈ AGE :
Si l'homme ne lui accorde que vingt-quatre années d'existence, il y a de cela quelques décennies que l'esprit ne leur donne qu'une insignifiante importance.
❈ ALLEGEANCE :
Repose tout ses espoirs sur ceux qui firent, jadis, rayonnés Narnia. Dévoué corps et âme à la cause narnienne, aux valeurs qu'elle porte et représente dignement.
❈ LOCALISATION :
Noct aime se perdre dans l'austérité de la roche, la générosité du Zéphyr, la chaleur du rayonnement solaire que lui apporte le territoire d'Archenland.
avatar
Esprit de l'air
MessageSujet: Re: Open hands [Noctis & Reyna]   Lun 23 Jan - 21:50


Open Hands
Noctis and Reyna


Les secondes s'écoulaient avec lenteur, laissant les deux jeunes gens s'éloigner. L'air frais leur caressait la peau. Les rayons matinaux d'un soleil timide embrassaient leur corps trempés par les eaux. Le parfum du bois fraîchement arrosé par la rosée embaumait toute la clairière. Les oiseaux chantaient à l'ordinaire; berçant le lieu d'une atmosphère reposante. Le regard fixe, la mine réjouit, Noctis se perdait à nouveau dans ses songes, ses cauchemars.  Ses pensées, des couteaux aux lames aiguisées. Ses remords, des faits meurtris baignés dans la violence. Ses envies, des désirs d'exil et de solitude en altitude. Ses peines, son innocence envolée, à tout jamais perdue.

Les secondes s'écoulaient avec lenteur, laissant un garçon se morfondre. L’appétit de croiser à nouveau son regard grandissait. La douceur de son touché, la plénitude de ses paroles apaisantes et curatives: le goût de ses moments privilégiés partagés lui manquait. Et pourtant. Il se dérobait. Par peur. Peur de ce qu'il pouvait lui infliger. Peur de l'associer à tout ses méfaits, la pousser à le suivre dans ses actions. L'effroi de perdre une amitié si solide et pourtant fragile. Vertige d'aboutir à autre chose, au-delà de tout ce qu'il connaissait. Son manque de confiance établit le martelait, lui rappelant sans cesse qu'il n'était plus cet être libre. Ce corps, ces sentiments, ces relations, tout s'embrouillait dans son esprit. Le monde des hommes était si complexe et imprévisible.

Les secondes s'écoulaient avec lenteur, laissant l'esprit de l'air se torturer. Fuyant son amie de tout son être, il ne pu la repousser quand cette dernière se retrouvait au creux de ses bras. Il ne savait que faire. Que cherchait-elle en agissant de la sorte ? Avait-elle froid ? Souhaitait-elle du réconfort ? Ou alors était-ce là sa manière de le remercier de l'avoir extraite des courants. Désœuvré, bousculé, Noctis en oubliait tout ce pourquoi il se morfondait.  Un peu de délicatesse, d'affection amicale, peut-être en avait-il lui aussi besoin ? Chassant ainsi ses fantômes il serra légèrement son étreinte sur sa compagne d'infortune. S'échapper des maux qui l'assaillaient l'espace d'un instant de tendresse.

Les secondes s'écoulaient avec lenteur, laissant les acolytes s'étreindre. Ils se faisaient face. Leur regard se croisaient. Leur visage à présent si près, une proximité, un rapprochement si soudain, que les lèvres de la jeune femme frôlèrent celles du fils des vents. L'espace d'un instant, l'archenlandais ne sut ce qu'il ressentit. Ce contact lui fit perdre ces repères, ces moyens, chamboulé par cet aparté. Reyna se recula, s'écartant de lui. Je … Désolée Noctis. Elle n'était pas plus éploré qu'il ne pouvait l'être. Encore abattu par ce baiser, l'homme ne porta pas plus d'égard à ce qui l'entourait.  

Les secondes s'écoulaient avec vigueur, laissant deux amant se détourner. Se reposer quelques heures. Se poser le temps de se remettre de ses émotions. Il ne put refuser la demande de la telmarine. Ils en avaient tous grand besoin. Un moment d'accalmie, avoir de nouveau les idées clairs, chasser les mauvais souvenirs. Noctis debout, faisait dorénavant face à la mère et son fils. Passant à leur côté, il s'arrêta un instant à hauteur de Reyna qui portait son enfant. Un léger sourire au coin des lèvres, il approcha timidement sa main de sa joue. De là, il congédia une larme perlant le long de sa pommette. Il s'écarte du duo et s'avançait à présent vers la charrette. Elle avait tenu jusqu'à la frontière, mais ne les porteraient pas plus haut. Il fut surpris qu'elle n'eut pas lâcher plus tôt. A présent ils devaient faire route vers les hauteurs et mettre le plus de distance possible avec la frontière. On doit se mettre en route. Il y a une taverne un peu plus haut sur le sentier, nous pourrons nous y restaurer et prendre un peu de repos. Désignant un chemin de sable dessiné dans la roche, à l'opposé du fleuve de son indexe, sifflant Kingston de sa main libre, Noct venait de mettre un terme à leur étape à la frontière.


Emi Burton

_________________

winter is coming ✔
It doesn't matter, any of it, because the people we were before this mess - they don't even exist anymore. [...]  but what does matter is who we are, and what we do, right now. we are into this mess and we have to find a way out, together.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❈ MESSAGES :
174
❈ ARRIVEE :
16/12/2016
❈ AVATAR :
Alexandra Dowling
❈ CREDITS :
Zuz's & Ystananas
❈ AGE :
25 ans
❈ ALLEGEANCE :
Pour la liberté
❈ LOCALISATION :
Tashbaan
avatar
humain
MessageSujet: Re: Open hands [Noctis & Reyna]   Lun 27 Fév - 20:32


Reyna

ft. Noctis


chapitre 3

Ce baiser n'aurait jamais dû être, et pourtant, il s'est produit. Je le regrette amèrement. Un baiser est un geste d'amour, un gage d'affection … Mais, un autre ne devait pas se produire. Un autre geste pourrait s'avérer fatal. Je ne souhaite pas ternir nos relations. Ces pensées se bousculent dans ma tête.
Par la suite, je vois arriver le jeune esprit se rapprocher de moi. Il chasse les perles qui continuent de ruisseler le long de mes joues. Je me contente seulement de sourire. Un simple sourire, pas plus. Si seulement je n'avais pas embrassé Noctis, je ne me sentirais pas aussi … Gênée. Terriblement, atrocement. Je m'en veux. Je ne me suis jamais sentie mal après un geste comme ce simple toucher … Ressentais-je quelque chose pour Noctis ? Si oui, ceci ne devait pas éclater au grand jour. Je devais l'enfouir au plus profond de moi. Je dois sceller les sentiments. Est-ce juste de faire ainsi ? Sans doute que non. Mais, je ne peux pas envisager une relation amoureuse … Pas maintenant et surtout pas ici. Peut-être que je m'autorisais à aimer de nouveau quand la paix sera de nouveau présente, mais pas maintenant.
Ensuite, peu de temps après mes réflexions, je remarque que Noctis est près de la charrette. Je l'observe sans rien dire. Je me rapproche doucement avec Aiden dans mes bras.

Noctis - On doit se mettre en route. Il y a une taverne un peu plus haut sur le sentier, nous pourrons nous y restaurer et prendre un peu de repos.

Reyna – Marchons dans ce cas.

Nous voyageons de nouveau. Je regarde le paysage. Aucun mot n'est échangé entre Noctis et moi. Et puis … Que dirons nous de plus ? Rien. En voyant la taverne apparaître dans notre champ de vision, la peur me guette. Pourquoi ce sentiment si humain s'empare de moi ? C'est simple. Mon mari. En effet, s'il me retrouve, il me tuera. Je n'ai pas envie que mon fils soit un Orphelin. Je dois survivre malgré ma mortalité. Je jettes un œil à Noctis. Je devais lui demander son aide …
Et pourtant, je ne devais pas. Je respire doucement tout en pensant comment je peux faire pour éviter que mon cruel époux me rencontre. Que devrais-je faire ? Utiliser un faux nom ? Je pourrais commencer par ça … Mais également je dois changer mon aspect physique.
Que faire ? Je l'ignore. Je suis perdue … Tellement perdue.
Nous continuons d'avancer vers ce bâtiment. Je ne dis toujours rien. Je continue de penser aux solutions possibles et je ne trouve rien. Je soupire.

Reyna - Noctis … Dis-je son prénom d'une voix murmurante. Je me retiens de pleurer. Est-ce que tu pourrais … m'aider à aller à Narnia ? Je … Je ne dois pas voir mon mari.

Je me mordille les lèvres après ces derniers mots. Je sens le goût de sang se rependre dans ma bouche, puis, je sors de la poche de ma robe, un mouchoir. J'utilise ce dernier pour m'essuyer le sang.

Reyna – Je suis désolée … Je ne veux pas que nous soyons un fardeau pour toi lui dis-je en me tournant vers lui et avant qu'il ne puisse répondre. Si seulement je pouvais revenir à Archeland sans crainte, je l'aurais fait mais … Je ne sais pas quoi faire. Puis, les cruelles et traîtresses larmes ruissellent de nouveau. Je suis désolée …

Je pense à moi. Je ne dois pas lui dire que son père cherche à me tuer. Cette phrase pourrait être destructrice pour lui. Bien qu'il n'aime pas son père, il ne doit pas entendre ces mots. Non. Je dois être protectrice avec mon fils. Je me tourne vers mon fils, je lui caresse le visage.

Reyna – Nous devons jouer à un jeu Aiden. Dans ce jeu, on ne doit pas voir ton père.

Ce n'était pas un jeu et pourtant ça devait l'être pour lui. Avais-je tord de prétendre que c'était un jeu alors que ma peur ainsi que ma tristesse sont aussi limpide que l'eau ? Sans doute. Mais dans ces moments là, je ne sais plus quoi faire ni quoi dire. Je me sens si perdue …

Aiden – On peut se déguiser ?

Un léger sourire. Je ne réponds pas à mon fils. Quelques minutes ou secondes plus tard, nous arrivons enfin près de la taverne. Nous descendons. Je regarde Noctis. Il n'avait pas encore répondu à cette dangereuse requête. J'avale péniblement ma salive. Et, je continue de regarder Noctis. Puis, je me détourne de lui ne sachant plus quoi faire.




reynaopen hands
(c) black.pineapple

_________________

❥ Reyna Dreis
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Open hands [Noctis & Reyna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Open hands [Noctis & Reyna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mek' pour l'open de peinture GW
» ND Open IV
» Open Video a GW
» (D11) ▲ how to kill with bare hands - pho&vi.
» Clap Your Hands [James & Pollo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-